« Trop peu d’expérience professionnelle », « je ne remplis pas toutes les exigences du poste »….je passe à autre chose ?

building-804526_1280

Ce dont plusieurs personnes se plaignent quand il s’agit d’offres d’emploi, ce sont les exigences des employeurs surtout en ce qui concerne le nombre d’années d’expérience professionnelle : 3 ans, 5 ans ou 10 ans d’expérience. Et là, comme beaucoup d’autres, on se dit : « si ces entreprises ne donnent pas de chance aux jeunes diplômés, où pensent-elles que ceux-ci iront acquérir les 3 ans d’expérience à vendre après…. ». Cependant, la bonne nouvelle est que toutes les entreprises ne sont pas comme ça et qu’il ne faut pas forcément faire 3 ans de stage dans une entreprise pour espérer être recruté.

Quelle attitude avons-nous généralement quand nous cherchons un emploi (et ça vaut pour les demandes de bourse, appels à candidatures, recherches de business pour les entrepreneurs, etc…) ? Souvent, lorsque les offres se présentent avec de multiples exigences notamment en termes d’expérience ou d’âge minimum, la tendance est de se dire automatiquement qu’on est disqualifié et…point final….l’histoire s’arrête là.

D’autres personnes dans la même situation adoptent une autre attitude. Elles postulent quand même. Même si l’offre requiert 5 ans d’expérience et que la personne n’a « que » 3 ans d’expérience ou que l’offre requiert 2 ans d’expérience et qu’elle n’en a pas encore à part les stages en entreprise. Et c’est la meilleure attitude à avoir. Pourquoi ?

  • Parce qu’on n’a rien à perdre mais plutôt tout à gagner : certaines entreprises mettent ces exigences pour mettre un premier filtre au niveau des candidats et s’assurer d’avoir des candidatures d’un certain niveau. Ce qui est normal. Néanmoins, c’est toujours possible qu’un CV/une lettre de motivation attire leur attention même s’il ne remplit pas toutes les exigences car ils constatent que le profil du candidat est intéressant et peut leur apporter une forte valeur ajoutée. Elles peuvent alors faire l’impasse sur certaines choses. Notez que nous parlons de « profil intéressant » et donc il ne s’agit pas ici de postuler à tous les postes même s’ils n’ont rien à voir avec notre domaine d’expertise ou qu’ils sont en déphasage complet avec notre profil : par exemple,  » l’offre est pour un poste de Directeur mais j’ai 0 année d expérience, si je postule, je risque bien de faire mauvaise impression « . Il s’agit plutôt d’avoir un peu d’audace et de savoir défendre son profil, ses capacités, son potentiel, ses acquis et ses « soft skills » pour un poste donné. Rachel*, une jeune professionnelle de 26 ans, nous fait part de son expérience  : « il y a environ 3 ans, je ne savais pas que  je pouvais postuler et être retenue même si mon profil ne cochait pas toutes les cases. J’ai vu une offre intéressante mais comme l’offre exigeait 5 ans d’expérience, je me suis dit que ce n’était pas la peine de postuler parce que je n’avais « que » 2 ans d expérience. Après avoir été encouragée par mes proches, j’ai finalement postulé sans trop y croire….et j’ai été retenue ». Ce conseil ne s’applique pas seulement aux recrutements mais aussi aux demandes de bourses, réponses aux appels d’offre, appels à candidatures etc…
  • Parce que c’est un moyen de se faire connaître des entreprises : c’est la raison qui a finalement poussée Rachel à postuler à l’offre dont elle parle plus haut (parce que même si elle a été retenue, elle n’a pas poursuivi la procédure). Alors, même si après avoir postulé et vanté nos capacités dans ma lettre de motivation (tout en restant cohérent dans l’approche pour ne pas aller postuler à un poste de médecin si on est informaticien – exemple extrême mais qui transmet l’idée générale), et qu’on n’est pas retenu, nous aurons néanmoins l’avantage d’être désormais connu de l’entreprise qui pourrait éventuellement nous solliciter pour d’autres besoins.
  • Parce que …simplement « pourquoi pas …. ». Pourquoi ne pas postuler si ça nous intéresse et qu’on se sent capable de le faire. Au pire, on aura juste « perdu » le temps utilisé à rassembler les documents requis dans l’offre. Au mieux, on sera sélectionné, on gagnera le business face à d’autres concurrents et on fera l’exception !

Alors, si nous voulons être sûrs de rater de belles opportunités, la première clé est simplement de ne pas postuler. Sinon, un peu d’audace ! Il en faut bien pour progresser dans le monde du travail…

Ecrivez-nous (en commentaire ou via notre page de contact, pour nous relater vos témoignages et expériences spécifiques dans le monde professionnel sur ce thème ou d’autres que nous partagerons ensuite via des articles. Cela aidera sûrement quelqu’un dans sa carrière professionnelle.

*Prénom modifié

Stéphanie S.M.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close