Entrepreneuriat Témoignages de professionnels

« Epargne, investissement, dépenses… comment gérer ses finances personnelles en tant que professionnel ? » Témoignages [1/2]

Quand nous commençons à travailler et que nous touchons un salaire ou un revenu, l’épargne ou l’investissement n’est pas forcément la première chose qui nous vient à l’esprit. Après des années de « galère » en tant qu’étudiant, il est tentant de profiter, au maximum, de notre nouveau statut et de se faire plaisir. Même si cela se comprend, il est essentiel de penser assez tôt à la gestion de ses finances personnelles (comment gérer ses dépenses, quand et combien épargner ? quand et où investir ?) pour atteindre une certaine liberté financière et ne pas dépendre d’un employeur ou d’une seule source de revenus, toute sa vie.

Il n’est généralement pas conseillé de compter uniquement sur son salaire, son revenu ou sa future pension de retraite pour couvrir ses charges, les imprévus, etc. Avec la crise sanitaire, beaucoup ont compris l’importance d’être prévoyant et de bien gérer ses finances personnelles.

Nous avons demandé à des professionnels de partager avec nous leur conception de la question : quelle perception de la gestion des finances avaient-ils au début de leur carrière ? Comment leur conception a-t-elle évolué avec le temps ? Que recommanderaient-ils comme approche ?

Vous trouverez ci-après leurs réponses. Attention, il ne s’agit pas de faire exactement comme nos témoins, mais de nous inspirer de leurs témoignages. Bonne lecture.

Témoignage d’Henry*, Informaticien, 49 ans

« Notre histoire et notre vécu déterminent l’orientation de notre gestion ».

Les premiers salaires créent toujours une excitation. On a l’impression d’avoir plus d’argent que nécessaire. Surtout quand on a, par le passé, réglé sa vie sur la base de sa bourse d’étude ou le financement reçu des parents… Au début de sa carrière, on ne pense pas forcément à l’épargne ou à investir. On cherche d’abord à rattraper le retard par rapport à ce qu’on estime avoir raté par manque de moyens.

Avec le temps, les charges et les dépenses semblent évoluer pour être au niveau de nos revenus. On prend des responsabilités (contribuer à payer les factures d’eau et d’électricité des parents, prendre en charge la scolarité d’un petit frère ou d’un cousin, etc.). Le développement de la carrière s’accompagne aussi de l’envie d’évoluer socialement. On pense à se marier et avoir une famille.

Dans mon cas, le fait d’avoir commencé dans le secteur bancaire, qui m’offrait dès le départ les facilités de crédit, a fait que l’épargne n’avait pas été mon choix pour financer mes besoins futurs.

On commence à réfléchir à investir après s’être établi. L’investissement, dans mon cas, est plus pour sécuriser mon futur et l’avenir des enfants. C’est vrai qu’il y a quand même une épargne involontaire dès le début constituée par les prélèvements obligatoires pour les fonds de prévoyance ou la sécurité sociale. Il n’y a pas selon moi, et dans l’environnement qui est le nôtre au Togo, un standard pour gérer ses finances. Notre histoire et notre vécu déterminent l’orientation de notre gestion. Il faut dire aussi que les informations sur les possibilités d’investissement ne sont pas toujours disponibles et accessibles à tous. Aujourd’hui, face à la crise sanitaire, les gens pensent plus à faire fructifier leur salaire en cherchant un investissement à court terme pour couvrir leurs besoins au quotidien.

Témoignage de Nikita*, Entrepreneure, 29 ans

« Lorsque j’ai été confrontée aux taxes et aux impôts de ma 1ère année fiscale, j’ai vite compris l’importance de l’épargne et j’ai dû me faire aider pour établir un plan de gestion des dépenses de ma structure. »

Quand tu as commencé à travailler, quelle perception avais-tu de la gestion des finances ?

Je suis entrepreneure et ce qui m’avait poussé à avoir ma propre structure à mes débuts était le fait que j’avais assez de clients. J’ai démarré sans employés, me disant qu’au fil du temps, j’allais en recruter. Je ne dirai pas que je confondais mes gains personnels à celui de la structure mais j’utilisais directement les fonds pour mes propres besoins.

Naturellement, depuis mes classes primaires, j’ai toujours épargné. Je reversais donc mon argent dans mes différents comptes. Il pouvait m’arriver même de tomber sur des produits cosmétiques venant de l’extérieur que je commercialisais ponctuellement pour du profit 1 mois sur 12, au cours de l’année. Cela me rappelle que je faisais des prêts aux camarades de classe qui oubliaient leur argent de petit déjeuner et ils devaient me rembourser avec intérêt s’ils étaient en retard (rires). Je jouais à la banque.

Lorsque j’ai été confrontée aux taxes et aux impôts de ma 1ère année fiscale, j’ai vite compris l’importance de l’épargne et j’ai dû me faire aider pour établir un plan de gestion des dépenses de ma structure. Je ne souhaitais pas que mes loisirs personnels soient affectés et que je sois obligée de toucher à ces types de fonds pour aller gérer les soucis de l’entreprise.

Ta perception a-t-elle évolué avec le temps ?

Avec le temps, ma perception des choses a évolué en mieux, je dirai. J’ai compris qu’il fallait avoir une source de revenus standard pour soutenir les dépenses de l’entreprise, car certaines périodes sont dépourvues de marchés alors qu’il y a les charges de l’entreprise dont le salaire des employés. Je planifiais encore plus qu’avant. Je planifiais absolument tout.

J’ai ouvert un compte pour ma structure et me suis affectée un salaire. Cela me permettait d’avoir des fonds totalement consacrés à la gestion. En faisant un business plan pour l’entreprise, j’ai pu commencer à voir clairement les besoins et cela motivait même à un travail axé vers plus d’efficacité.

Avec les besoins du moment, j’ai multiplié mes sources de revenus et commencé à m’investir dans la bourse en ligne. Au début, j’étais un peu réticente. Toutefois, comme pour moi, tout entrepreneur doit savoir prendre le risque, je me suis lancée. Ma foi, je n’ai pas été déçue. Mes gains ont complètement amélioré mon quotidien mais aussi le climat de travail de mon entreprise. J’ai carrément ouvert un compte pour ce type d’épargne.

Que recommanderais-tu ?

Lorsqu’on démarre en tant qu’entrepreneur, il est très important de suivre, au minimum, une formation en gestion des finances et d’entreprise. Les débuts ne sont jamais faciles, donc il faut s’entourer d’une petite équipe que l’on est sûr de pouvoir payer ou avec qui l’on peut régler, à l’amiable, le salaire. Je mettais parfois à contribution mon réseau de professionnels pour la formation de mes employés.

Avec un gestionnaire, un fiscaliste ou un compétent dans ce genre de domaine, il est impératif de faire un business plan de l’entreprise pour lui créer une vision et un parcours, ce qui aiderait à définir clairement les fonds nécessaires pour ces besoins d’évolution.

Il faut aussi chercher une à deux sources de revenus plus ou moins standards pour soutenir les charges de l’entreprise.

Comment bien gérer ses dépenses personnelles ?

Moi j’adore le système des comptes. Il faudrait avoir plusieurs comptes, certes pour les besoins directs mais aussi un compte épargne qui pourrait même être bloqué. Dans ce compte, il faudra verser 20% de tout gain (salaire, petits business ponctuels, etc.). Si l’on veut épargner, il est important de se faire plaisir mais l’on peut facilement faire moins de dépenses en achetant le même produit moins cher juste en cherchant les bons endroits. Il faut donc bien se renseigner et acheter parfois à contre-saison.

C’est pour cela qu’au tout début, il faut se faire un audit personnel pour savoir les types de dépenses qu’on fait quotidiennement, les analyser et en éliminer, car il y en aura toujours des inutiles. Il est important de savoir prioriser les dépenses.

Investir ? Comment et où ?

Je l’ai dit tantôt. On peut investir dans les bourses en ligne, surtout le type trading, dans l’immobilier par l’achat et la revente de la terre ou des appartements, dans assez de secteurs porteurs actuellement. Il suffit de faire une bonne étude de marché et de se renseigner.

——————————————————————————–

Nous partagerons, dans notre prochain article, la deuxième partie de nos témoignages sur ce sujet avec d’autres professionnels.

Vous souhaitez aussi partager vos avis sur le sujet ? Ecrivez-les en commentaire sous l’article ou envoyez nous un email sur sprofessionalexperiences@gmail.com pour partager également votre expérience. A bientôt.

*Prénom modifié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :